APS change

Achat Vente Or depuis 1992

INFORMATION COVID-19

En raison de la COVID-19 les horaires d'ouvertures de nos agences risquent d'être perturbés et modifiés.

Merci de nous contacter par téléphone pour toute information.


RACHAT DE BIJOUX EN OR à Chesnay

RACHAT DE BIJOUX EN OR À CHESNAY

RACHAT DE BIJOUX EN OR au Chesnay

Une bague est un article de joaillerie qui se porte généralement au doigt. De fait, elle a une forme d'anneau, plus ou moins large, serti ou non de pierres et quelquefois gravé. Au même titre que les boucles d'oreilles, les bagues peuvent être constituées de toutes sortes de matériaux, incluant métal, plastique, bois, os et verre. Quand l'anneau comporte une partie sertie, on la désigne sous le terme chaton. La partie sertie est en général une pierre précieuse ou fine comme le diamant, rubis, saphir ou émeraude. Cependant, le choix des matériaux et de la forme donnée au bijou dépendent de la créativité du joaillier, on ne définit donc pas de règles strictes. La seule limite à la mode est le diamètre interne de la bague, qui doit permettre d'y passer un doigt. Une bague, par sa forme et le matériau dont elle est constituée peut avoir de nombreuses symboliques. Le diamètre intérieur d'une bague se mesure avec un outil conique que l'on appelle un triboulet. Un pendentif est un article de joaillerie qui se porte autour du cou ou au poignet. Ce bijou peut prendre de nombreuses formes et être constitué d'un grand nombre de matériaux, incluant les métaux précieux, les pierres précieuses, les pierres semi-précieuses, mais aussi des matériaux plus communs tels que le plastique ou le bois. Les seuls obligations auxquelles doit se soumettre le joaillier sont la nécessité d'un trou ou d'un anneau afin de pouvoir pendre l'objet à une chaîne, et une masse raisonnable afin que l'objet puisse être porté. Comme de nombreux bijoux, la fabrication de pendentifs de fantaisie se prête bien à la philosophie DIY. Ce bijou est à différencier des pendants d'oreille. Une alliance désigne, par métonymie, une bague de platine, d’or ou d’argent, symbole de l’union contractée par le mariage de deux personnes (leur alliance).

Un joyau est un objet fait de matière précieuse, généralement destiné à la parure. Un joyau se différencie d'un bijou par un ou plusieurs de ces critères : sa grande rareté, sa beauté saisissante, sa grande durabilité, et parfois même par son histoire et sa renommée. Un joyau, à la différence d'un bijou, sera presque toujours monté d'au moins une pierre précieuse. Au sens figuré, un joyau est une chose très belle et de grande valeur. Le rapport au luxe du sens propre du terme induit un emploi fréquent au sens figuré dans la littérature. Selon le milieu ésotérique, les joyaux peuvent être enchantés ou posséder naturellement des caractéristiques magiques. La joaillerie consiste à mettre en scène des pierres sur un support de métal précieux. Les objets réalisés prennent la forme de bagues (solitaires, alliances), colliers, pendentifs, boucles d'oreilles, diadèmes, couronnes et tout autre objet exigeant l'utilisation d'importante quantité de pierres : trône, statue, œufs de Fabergé, etc. Depuis le début de l’humanité, des pierreries sont utilisées pour la réalisation de parures et objets d'ornement précieux ou à valeur symbolique. L’orfèvrerie désigne l'art de fabriquer des objets en or par une personne de métier appelé orfèvre. Le terme orfèvrerie tend aussi à désigner la fabrication d'objets en argent massif (argenterie) utilisant les mêmes procédés de construction. L’orfèvrerie regroupe plusieurs métiers qui se distinguent dans le temps, passant de métiers très proches à des spécialisations. Ainsi, bien que proches et parfois confondues, monnaies et médailles sont le domaine du fondeur, les bijoux, notamment ceux arborant des pierres précieuses, sont du domaine du bijoutier-joaillier et l'application d'émaux en verre sont du domaine de l'émailleur. L’orfèvrerie moderne comporte la fabrication, la transformation ou la restauration d'objets divers liés au culte, à l'usage domestique, à l'ameublement ou l'art de la table.

Principalement utilisé dans le secteur de la bijouterie, l’or est un métal qui se retrouve également en médecine et plus particulièrement en dentisterie (appelée aussi odontologie ou médecine dentaire). L’or dentaire se distingue de l’or travaillé par les bijoutiers. Pour être utilisé en odontologie, il faut que l’or soit mélangé avec un ou plusieurs autres métaux. L’or dentaire est donc un alliage de métaux plus ou moins précieux (or, argent, platine, palladium, etc.). Les alliages dentaires1 se déclinent en fonction de la quantité d'or présente mais aussi en fonction des métaux avec lesquels l’or est mélangé. Il existe donc plusieurs types d'alliages dentaires qui sont reconnaissables notamment par leur couleur

Le Chesnay est l'une des deux communes déléguées, avec Rocquencourt, de la commune nouvelle du Chesnay-Rocquencourt située dans le département des Yvelines en région Île-de-France. Ses habitants sont appelés les Chesnaysiens. La ville du Chesnay est située à 18 km à l'ouest de Paris, moins de 4 km au nord de Versailles. Les communes limitrophes en sont : La Celle-Saint-Cloud au nord, Vaucresson au nord-est, Versailles de l'est au sud-ouest, et Rocquencourt à l'ouest. Le territoire communal est traversé, dans sa partie nord et selon un axe est-ouest, par l'autoroute A 13 ainsi que, en son centre et selon un axe nord-sud, par la route nationale 321 qui mène à La Celle-Saint-Cloud et Bougival vers le nord et à Versailles vers le sud. Il est bordé, en guise de limites sud-ouest et sud avec Versailles, par la route nationale 186 qui mène dans la direction de Saint-Germain-en-Laye vers le nord et à Versailles vers le sud et, en guise de limites nord avec La Celle-Saint-Cloud, par la route départementale D307, axe est-ouest menant à Vaucresson et Saint-Cloud vers l'est et Bailly et Noisy-le-Roi vers l'ouest. Au début des années 1960 la Compagnie générale de télégraphie sans fil (CSF) commande à l'architecte Jean Dubuisson la construction de son siège social et d'un ensemble de 150 logements de grand confort, sur un terrain de 17 ha près du triangle de Rocquencourt. Cet ensemble, conçu avec le paysagiste Jean-Noël Capart, est connu sous le nom de résidence du Parc, constitué de 3 bâtiments construits entre 1964 et 1974. Le Chesnay abrite, avec les logements de Parly 2 construits au début des années 1970, une partie de la plus grande copropriété de France2. Cette copropriété, comprenant 7 500 lots d'habitation allant du simple studio au 6 pièces, et organisée en 37 résidences, héberge plus de la moitié des habitants de la commune. Le nom de la localité est attesté sous les formes Canoilum en 1122, Chesneium, Chesnetum au xiiie siècle, Le Chenay. Le toponyme Le Chesnay est une forme archaïque pour « la Chênaie » en ancien français. Le suffixe gallo-roman -ETU(m) a abouti à -ey/-ay, masculin, et -ETA > -aye > -aie, féminin. Ce suffixe à valeur collective, sert à désigner un « ensemble d'arbres appartenant à la même espèce ». Le mot chêne (anciennement chaisne > chesne) est issu du gaulois cassanos. Les premières traces d'une agglomération remontent à l'époque de Charlemagne. Au xiiie siècle, c'est encore un bourg au milieu d'une forêt, de bûcherons et de cultivateurs, le Chesnay « l'endrois où il y a des chênes ».

L'église Saint-Germain, la plus ancienne, date de 1805. Elle est située dans le nord de la commune, en limite de Rocquencourt, et est flanquée du cimetière communal. Dans ce dernier, a été installé le monument aux morts commun aux communes du Chesnay et de Rocquencourt.

L'église Saint-Antoine-de-Padoue, située en limite de Versailles, non loin de la place de la Loi de Versailles. Elle a été construite en 1910 dans le style néo-gothique avec des murs extérieurs en pierre meulière. Elle possède des vitraux de la Maison Lorin de Chartres, reproduisant la vie de saint Antoine et des orgues Cavaillé-Coll de 1913.

L'église Notre-Dame-de-la-Résurrection, de style moderne, ouverte en 1970, elle est située quasiment en plein cœur de Parly 2.

Temple mormon dit "de Paris" : autorisé en octobre 2011, débuté en 2013. Inauguré en 2017, il est depuis le premier temple de l'Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours en France métropolitaine et l'un des plus grands en Europe. Il est situé au 46 du boulevard Saint-Antoine, artère limitrophe de Versailles ; il comprend un jardin ouvert au public, des bâtiments administratifs et hôteliers, outre le lieu de culte lui-même.

Bijouterie en Île-de-France pour racheter l’or

Rachat ou vente d’or dans le Département des Yvelines

Rachat de bijoux en or à Versailles

Canton            Le Chesnay

(bureau centralisateur)

Intercommunalité       Communauté d'agglomération Versailles Grand Parc

Statut  commune déléguée

Code postal    78150

Code commune          78158

Démographie

Gentilé            Chesnaysiens

Population      28 001 hab. (2016 en diminution de 4,19 % par rapport à 2011)

Densité           6 604 hab./km2

Géographie

Coordonnées  48° 49′ 16″ nord, 2° 07′ 52″ est

Altitude          Min. 113 m

Max. 177 m

Superficie       4,24 km2

Historique

Date de fondation      xiiie siècle

Date de fusion            1er janvier 2019

Commune(s) d’intégration     Le Chesnay-Rocquencourt