APS change

Achat Vente Or depuis 1992

INFORMATION COVID-19

En raison de la COVID-19 les horaires d'ouvertures de nos agences risquent d'être perturbés et modifiés.

Merci de nous contacter par téléphone pour toute information.


RACHAT DE BIJOUX EN OR à Montfort-l'Amaury

RACHAT DE BIJOUX EN OR À MONTFORT-L'AMAURY

RACHAT DE BIJOUX EN OR à Montfort-l'Amaury

Une bague est un article de joaillerie qui se porte généralement au doigt. De fait, elle a une forme d'anneau, plus ou moins large, serti ou non de pierres et quelquefois gravé. Au même titre que les boucles d'oreilles, les bagues peuvent être constituées de toutes sortes de matériaux, incluant métal, plastique, bois, os et verre. Quand l'anneau comporte une partie sertie, on la désigne sous le terme chaton. La partie sertie est en général une pierre précieuse ou fine comme le diamant, rubis, saphir ou émeraude. Cependant, le choix des matériaux et de la forme donnée au bijou dépendent de la créativité du joaillier, on ne définit donc pas de règles strictes. La seule limite à la mode est le diamètre interne de la bague, qui doit permettre d'y passer un doigt. Une bague, par sa forme et le matériau dont elle est constituée peut avoir de nombreuses symboliques. Le diamètre intérieur d'une bague se mesure avec un outil conique que l'on appelle un triboulet. Un pendentif est un article de joaillerie qui se porte autour du cou ou au poignet. Ce bijou peut prendre de nombreuses formes et être constitué d'un grand nombre de matériaux, incluant les métaux précieux, les pierres précieuses, les pierres semi-précieuses, mais aussi des matériaux plus communs tels que le plastique ou le bois. Les seuls obligations auxquelles doit se soumettre le joaillier sont la nécessité d'un trou ou d'un anneau afin de pouvoir pendre l'objet à une chaîne, et une masse raisonnable afin que l'objet puisse être porté. Comme de nombreux bijoux, la fabrication de pendentifs de fantaisie se prête bien à la philosophie DIY. Ce bijou est à différencier des pendants d'oreille. Une alliance désigne, par métonymie, une bague de platine, d’or ou d’argent, symbole de l’union contractée par le mariage de deux personnes (leur alliance).

Selon la culture l'Alliance est portée à l'annulaire gauche (notamment en France et dans la plupart des pays européens) ou à l'annulaire droit (par exemple en Allemagne) ; l'alliance est d'ailleurs à L’origine du nom de ce doigt dans plusieurs langues. Beaucoup de gens portent leurs anneaux de mariage jour et nuit. Marquant la peau au fil des années, sa trace reste ainsi visible même après l'avoir enlevée. Une mine d'or est un site (une mine) d'extraction d'or ou de minerai à partir duquel de L’or pourra être extrait. Il existe des techniques variées pour extraire L’or du sous-sol (rocheux ou alluvial) ou des sédiments de cours d'eau. Des mines d'or existent depuis plus de 2 000 ans, mais cette industrie ou artisanat s'est fortement développé depuis le xixe siècle avec ce qu'on a appelé la fièvre de L’or et les ruées vers L’or, et la demande en or reste élevée (de la part du secteur de la bijouterie, d'abord, mais aussi de la part de l'industrie et du monde des banques et de la finance (L’or est toujours considéré comme un placement qui rapporte peu, mais qui reste sûr en temps de crise). Certaines des techniques modernes d'exploitation ont des effets adverses graves sur l'environnement et potentiellement sur la santé publique (santé des ouvriers ou santé des populations périphériques, Amérindiens autochtones en Guyane et au Surinam par exemple). Une part de l'exploitation aurifère est illégale (et donc mal mesurée). Elle alimente des systèmes mafieux de contrebande d'or, mais aussi de mercure pour son exploitation.

Le canton de Montfort-l'Amaury est une ancienne division administrative française, située dans le département des Yvelines, en région Île-de-France. Ce canton est organisé autour de Montfort-l'Amaury dans l'arrondissement de Rambouillet. Son altitude varie de 39 m (Beynes), à 189 m (Goupillières), pour une altitude moyenne de 125 m. Montfort-l'Amaury est une commune française située dans le département des Yvelines, en région Île-de-France. La commune de Montfort-l'Amaury, située à 38 km à l'ouest de Paris et 18 km au nord de Rambouillet, se situe au sud de la plaine qui porte son nom, dans une zone de coteaux au nord du massif forestier de Rambouillet. L'altitude est de 126 mètres au niveau de l'hôtel de ville. Mais la ville étant bâtie sur un coteau en bordure du massif forestier, l'altitude varie de 98 mètres dans la plaine de Montfort à 183 mètres au pied de la tour Anne de Bretagne. Le territoire de la commune s'étend sur 5,71 m2, soit 571 hectares. Les voies de circulation qui relient Montfort-l'Amaury aux autres villes du département sont :

au nord : la RD 76 vers la gare à Méré, la RN 12 et la direction de Thoiry ;

à l’est : la RD 13 vers Maurepas, la RN 10 et au-delà Chevreuse ;

au sud-est : la RD 155 vers Les Mesnuls ;

au sud : la RD 138 vers Saint-Léger-en-Yvelines ;

au sud-ouest : la RD 112 vers Gambais et au-delà Gressey ;

à l’ouest : la RD 172 vers Grosrouvre ;

au nord-ouest : la RD 155 vers Galluis.

La localité ne s'est jamais appelée Pinson, Pincionemonte5, certains ont repris cette ancienne erreur 6 que, déjà en 1873, le grand historien A. de Dion avait déjà relevée : "quelques-uns ont pris Pinciomons pour Montfort et qui est Montpinçon, fief de la chatellenie de Gambais. “La Butte du Pinçon” ou “La Butte de Montpinçon” est située à Condé-sur-Vesgres, près de Gambais. Attestée sous les formes Mons Fortis en 999, Montfortis, Moriacum, Montifors8, Montfort-en-Iveline, Montfort-le-Brutus en 1793, puis Montfort-l'Amaury. Un lieu élevé a vocation de site défensif. Les féodaux ont bâti sur des monts. Il y avait au xie siècle, sur une colline, une demeure fortifiée désignée Mons fortis en latin médiéval, c'est-à-dire Monfort, dont les possesseurs portaient souvent le nom d'Amaury : c'est en souvenir d'Amaury Ier, deuxième seigneur Montfort, que l'endroit fut appelé par la suite : Montfort-l'Amaury. Montfort-l'Amaury a pris le nom d’Amaury Ier, deuxième seigneur Montfort. C’est le roi Robert II (972-1031) qui fit construire le château fort en 996 sur « la butte de Montfort », appelée alors Montfortis. Montfort-l'Amaury fut le fief de la famille des Montfort depuis le début du xie siècle avec Guillaume de Hainaut. Son fils, Amaury Ier (1028-1053), fit construire les remparts dont on peut voir encore des vestiges. En 1224, Amaury VI de Montfort cède ses droits sur l'Occitanie au roi de France; en échange, la seigneurie de Montfort-l'Amaury est érigée en comté. Au cours de la guerre de Cent Ans (1337-1453), le château fort fut détruit par les Anglais.

Région          Île-de-France

Département            Yvelines

Arrondissement       Rambouillet

Intercommunalité    Communauté de communes Cœur d'Yvelines

Maire

Mandat          Hervé Planchenault

2020-2026

Code postal  78490

Code commune       78420

Démographie

Gentilé           Montfortois

Population

municipale    2 940 hab. (2017 en diminution de 4,33 % par rapport à 2012)

Densité          515 hab./km2

Géographie

Coordonnées          48° 46′ 38″ nord, 1° 48′ 33″ est

Altitude          Min. 98 m

Max. 183 m

Superficie     5,71 km2

Élections

Départementales     Canton d'Aubergenville

Législatives  Dixième circonscription