APS change

Achat Vente Or depuis 1992

INFORMATION COVID-19

En raison de la COVID-19 les horaires d'ouvertures de nos agences risquent d'être perturbés et modifiés.

Merci de nous contacter par téléphone pour toute information.


RACHAT DE BIJOUX EN OR au Pecq

RACHAT DE BIJOUX EN OR AU PECQ

RACHAT DE BIJOUX EN OR au Pecq

l’or : pour faire briller l’or, il faut le nettoyer avec une brosse à dents souple et un produit savonneux pour le dégraisser. Par la suite, il doit être rincé et séché doucement avec une peau de chamois ou un chiffon propre. Il est recommandé d'éviter tout produit chimique ;

l’argent : même technique que l’or, mais la peau de chamois n'est pas indispensable, un chiffon propre peut suffire ; il est aussi possible de brosser le bijou avec une brosse à dents et du dentifrice

le diamant : le diamant supporte une température élevée. Il est donc possible de le faire bouillir dans une eau savonneuse. Pour accroître la brillance, le bijou peut reposer deux ou trois minutes dans l'alcool à 90°.

Les pierres naturelles : un simple chiffon pour les dépoussiérer et enlever les traces. Si elles sont très sales, passer les pierres sous l'eau légèrement savonneuse puis rincer et sécher rapidement. Attention de ne pas les exposer trop longtemps au soleil : certaines pierres comme l’améthyste peuvent se décolorer.

Un bijou est un élément de parure corporelle qui peut être porté sur le vêtement, sur le corps ou même dans le corps.

L'artisan qui fabrique des bijoux se nomme bijoutier, celui-ci va mettre en valeur le métal. Le joaillier quant à lui va mettre en valeur les pierres avec des pavages, sertissures... Le substantif masculin bijou est un emprunt au breton bizou (« anneau pour le doigt »), dérivé de biz (« doigt »). Outre ses fonctions décoratives, le bijou est au service de multiples autres fonctions ou intentions. Ces fonctions sont très variables selon les époques et les cultures, mais aussi selon les croyances ou perceptions propres à l'individu qui porte le bijou. Il est néanmoins possible de distinguer quelques fonctions spécifiques.

Après la guerre, le niveau de vie s'améliore doucement avec le plein emploi et l'augmentation des salaires ; les bijoux reprennent leur place dans la vie quotidienne. Depuis les années 1950, on peut distinguer clairement trois grands secteurs :

la joaillerie, qui fabrique des pièces uniques ou en série limitée dans des matériaux prestigieux ;

la bijouterie fantaisie, qui produit des pièces en série en profitant des nouveaux matériaux comme le plastique ; la bijouterie artisanale, qui fabrique des pièces uniques ou en série limitée.

Un bijou (pluriel: bijoux) est un bijou complexe incorporé dans les vêtements ou porté seul sur le corps. Dans l'Égypte ancienne et de façon contemporaine mais disparate en Afrique de l'Ouest, la bijouterie était considérée comme une forme de grand art. Dans le Nouveau Monde, les Amérindiens avaient une culture de fabrication de bijoux en or. Christophe Colomb, en effet, a saccagé beaucoup d'or de ce type à son retour au Portugal. L'art de la bijouterie était à peu près stable, sur plusieurs siècles, et réservé et codifié en tant que profession. Les techniques de travail des métaux développées pendant la révolution industrielle ont rendu les bijoux abordables pour tous, ils n'étaient donc plus considérés comme de simples luxes pour les riches.

Pendant la Première Guerre mondiale, les soldats français portaient des bijoux soigneusement sélectionnés pour indiquer leur grade et leur spécialité. Ceux-ci seraient souvent faits simplement de fer ou d'aluminium

Pendant la Seconde Guerre mondiale, la nouvelle industrie de fabrication de bijoux en France est paralysée; mais ils ont répondu en produisant des bijoux patriotiques, avec les emblèmes des régiments et autres unités de l'armée, pour porter leurs uniformes. Après la seconde guerre mondiale, dans l'esprit optimiste de l'époque, avec plus d'argent, plus d'espoir et plus d'avenir, le bijou est redevenu une partie de la vie quotidienne pour exprimer ses remerciements et son amour.

Le Pecq est une commune pour acheter des bijoux en or française située dans le département des Yvelines en région Île-de-France. Ses habitants sont appelés les Alpicois. La commune du Pecq se situe dans une boucle de la Seine, à 19 km à l'ouest de Paris, au pied du château de Saint-Germain-en-Laye. La commune du Pecq est limitrophe des communes du Mesnil-le-Roi (quartier de Carrières-sous-Bois) au nord, de Montesson au nord-est, du Vésinet à l'est, de Croissy-sur-Seine au sud-est, du Port-Marly au sud, de Marly-le-Roi au sud-sud-est, de Mareil-Marly au sud-ouest et de Saint-Germain-en-Laye à l'ouest. Les communications sont assurées principalement par la route départementale 186 qui permet, sur la rive gauche, de rejoindre la route nationale 13 et la route nationale 186 au Port-Marly et qui, en direction de l'est, du Vésinet et de Chatou, franchit la Seine au pont du Pecq. Ce pont construit en 1963, est constitué d'arches en acier surbaissées reposant sur deux piles centrales en béton. Du côté ouest, les culées sont ornées de statues représentant l'Oise et la Seine. Ces statues ont été réalisées par René Letourneur qui a aussi sculpté des œuvres pour le lycée Jeanne-d'Albret de Saint-Germain-en-Laye. Ces statues ont aussi une fonction pratique : elles créent, grâce à leur poids, une poussée verticale contrebalançant la poussée horizontale naturelle de l’ouvrage, technique devenue obsolète avec l’emploi des matériaux actuels. C’est pourquoi le pont Georges-Pompidou, inauguré en 1963, est présenté comme le dernier ouvrage de la sorte construit avec ce type d’ornements. Les autres voies de communication importantes de la commune sont la route départementale 190 qui commence au pont du Pecq et permet d'accéder à Saint-Germain-en-Laye vers l'ouest ainsi que la route départementale 159 vers Le Mesnil-le-Roi au nord et la route départementale 7 vers Marly-le-Roi au sud. Le nom de la localité est attesté sous la forme Alpicum au viie3 ou viiie siècle, de Alpiaco en 829, Alpiacum en 8336, Alpec en 11087, Alpecum en 1170, Aupec en 1194, Aupicum au xiiie siècle, de Alpeco et de Aupico vers 1205, Alpetum en 1247, de Alpeco en 13845, « le port A upec » a été compris « le port Au pec » en 1709 d'où « Le Pecq »8 avec déglutination d'un article fictif due à une mécoupure en interaction avec les prépositions à et de.

 

Le Pecq semble tirer son nom du pré-latin *Alp-iccum, formé sur le radical pré-latin alp- et le suffixe -ĭccum. Le mot semble gaulois alb- désignant originellement la couleur blanche, puis le monde d'en haut, le ciel. Ce mot est passé en latin sous la forme alp-9. La géminée du suffixe, jamais notée dans les textes anciens, explique le maintien de la consonne finale, alors qu'une évolution normale d'Alpicum aurait donné *Aupy, puis *Le Py. Aupec, dont on a inconsciemment détruit le véritable nom, est tout naturellement dérivé du latin Alpicum ou Alpecum, qui est le nom que ce lieu porte dans un titre de plus de mille ans. L’origine de ce nom est indo-européenne, l'étymologie de ce nom provient de l'agglutination du préfixe au et du nom de personne occitan pego qui signifie le descendant de celui qui est collant ou niais du latpiscem « la poix ». Le Pecq, ancien alpicium qui veut dire hauteur, est situé sur la côte dominant le passage obligé sur la Seine de la grande route conduisant de Paris à la Normandie par Poissy et Pontoise (l'ancienne nationale qui traversait le bourg de Saint-Germain dont le château protégeait l'accès). Ses coteaux bien exposés au sud-est étaient plantés de vignobles. Les derniers rois Mérovingiens avait un logis royal à l'abbaye d'Aupec (Le Pecq). Childebert III donna aux moines de cette abbaye, en 704, la terre d'Aupec et ses dépendances. Ils sont mentionnés pour la première fois dans une charte de Childebert III, roi de France, en 704. Cette année-là, le roi répond, assez tardivement, à une requête de Wandrille, formulée en 666 à Clotaire III et confirme à l'abbaye de Fontenelle une donation qui lui a été faite par la famille d'Érembert devenu moine de cette abbaye.

Pays    Drapeau de la France France

Bijouterie en Île-de-France pour racheter l’or

Rachat ou vente d’or dans le Département des Yvelines

Rachat de bijoux en or à Saint-Germain-en-Laye

Intercommunalité       CA Saint Germain Boucles de Seine

(siège)

Maire

Mandat           Laurence Bernard

2020-2026

Code postal    78230

Code commune          78481

Démographie

Gentilé            Alpicois

Population

municipale      16 072 hab. (2017 en diminution de 1,7 % par rapport à 2012)

Densité           5 659 hab./km2

Géographie

Coordonnées  48° 53′ 39″ nord, 2° 06′ 56″ est

Altitude          Min. 25 m

Max. 97,65 m

Superficie       2,839 9 km2

Élections

Départementales         Canton de Saint-Germain-en-Laye

Législatives     6e circonscription des Yvelines