APS change

Achat Vente Or depuis 1992

INFORMATION COVID-19

En raison de la COVID-19 les horaires d'ouvertures de nos agences risquent d'être perturbés et modifiés.

Merci de nous contacter par téléphone pour toute information.


RACHAT DE BIJOUX EN OR à Ville-d'Avray

RACHAT DE BIJOUX EN OR À VILLE-D'AVRAY

RACHAT DE BIJOUX EN OR à Ville-d'Avray

Ville-d'Avray est une commune française située dans le département des Hauts-de-Seine en région Île-de-France. Ville-d'Avray est une commune francilienne à 11,9 kilomètres à vol d'oiseau à l'ouest de la cathédrale Notre-Dame de Paris. Le territoire de la commune est limitrophe de ceux de six communes : Sèvres, Marnes-la-Coquette, Saint-Cloud, Chaville, Viroflay, Versailles. Les deux voies principales sont la D 407 qui relie Garches à Sèvres en traversant la ville dans le sens nord-ouest à l'est par les rues de Marnes et de Sèvres et la D 985 qui relie Versailles à Suresnes en traversant la ville dans le sens sud-ouest au nord via la forêt de Fausses-Reposes. Il n'y a une piste cyclable dans la commune qu'entre les étangs de Ville d'Avray et Versailles. Le projet d'une piste cyclable traversant la commune et prolongeant la piste actuelle en direction de Saint-Cloud, sur le trajet de la route D9854, n'a en effet pas été retenu à ce jour dans le schéma d'aménagement communal établi conjointement avec Saint-Cloud. La commune est desservie par les trains de la ligne L à la gare de Sèvres - Ville-d'Avray sur la branche Paris Saint-Lazare - Versailles-Rive-Droite, ainsi que par les trains de la ligne U sur l'axe La Défense - La Verrière. La commune est également desservie par les lignes 426 et 471 du réseau de bus RATP, par les lignes 469 et 526 du réseau de bus local GPSO, par la ligne 108 du réseau de bus Phébus et par la ligne 37 de l'établissement Transdev de Nanterre. Le lieu est attesté sous les formes Villa Davren au xiie siècle, Villa d’Avrea en 1200, Ville Davrai en 1240, Villa Davrea en 1460, Villadavrei, Villadavreti, Villa davreii, Villa Alberti, Ville Davrai, Ville Davré, Villa Davret en 1527. Il s'agit d'une formation toponymique médiévale en Ville- au sens ancien de « domaine rural » ou de « village ». L'appellatif ville est en général placé en position finale, mais on le retrouve aussi souvent, voire davantage, dans certaines régions comme la Beauce ou l'Avranchin, etc. Le second élément est un anthroponyme selon le cas général. On peut y voir un nom de personne de type germanique *Dav-hring (non attesté). Il pourrait s'agir d'une ancienne propriétaire nommée Dagoverana, d'où le gentilé « Dagovéranien ». Au XIIème siècle, l'Europe Occidentale connut une grande expansion démographique, qui suscita des défrichements pour accroître les surfaces cultivables.

De nouveaux villages et hameaux surgirent alors, tels Marnes et Vaucresson dans le voisinage.

C'est peut-être à ce moment que naquit Ville-d'Avray, car on voit apparaître dans les actes de cette époque le nom de seigneurs de Villa Dauren, dont les possessions relèvent du roi, de l'évêque de Paris ou du seigneur de Marly.

L’origine du nom de Ville-d'Avray demeure assez obscure. La Villa Romaine ou mérovingienne, vaste propriété rurale, se retrouve dans de nombreux noms de lieux en "ville". Mais le mot Dauren ou Davren que l'on retrouve sous différentes orthographes (Villa Davrea, Villadauray, Villedavrain, Villedavrée), reste difficile à expliquer. Les uns y voient une origine franque comme celle de Villecoublen (Villacoublay) ou Villoflen (Viroflay). Villedavren devrait son nom à sa plus ancienne propriétaire qui se serait appelée Dagoverana. D'autres y retrouvent le mot Avre ou Aure, d’origine celtique indiquant une fontaine, une rivière ou un endroit humide. C'est une possibilité car Ville-d'Avray a un sol humide, et il y avait autrefois plusieurs sources ou fontaines, la plus connue étant la Fontaine du Roy. Elles ont été taries par les opérations de drainage qui ont accompagné l'urbanisation. Defresne rappelait également Avrek, mot celte pour " terre défrichée ". Mais ces dernières hypothèses ne justifient pas la présence du D.

Textes extraits du livre Ville-d'Avray, Cinq siècles d'Histoire édité par la Société des Amis du Musée, en vente à la Mairie

ACHETER OU VENDRE VOS BIJOUX EN OR

REVENDRE VOS BIJOUX EN OR dans les Hauts-de-Seine

Arrondissement   Boulogne-Billancourt

Intercommunalité              Métropole du Grand Paris

Maire

Mandat Aline de Marcillac

2020-2026

Code postal          92410

Code commune  92077

Démographie

Gentilé   Dagovéraniens

Population

municipale           11 453 hab. (2017 en augmentation de 3,86 % par rapport à 2012)

Densité  3 121 hab./km2

Géographie

Coordonnées       48° 49′ 34″ nord, 2° 11′ 36″ est

Altitude Min. 86 m

Max. 178 m

Superficie             3,67 km2

Élections

Départementales Canton de Saint-Cloud

Législatives          Huitième circonscription

Après l'abolition de l'édit de Nantes sur la liberté de religion en 1685, de nombreux maîtres: chasseurs, orfèvres, graveurs et joailliers, qui, selon la tradition de la guilde, étaient des huguenots d’origine néerlandaise ou allemande, ont émigré de France. Dans les maisons aristocratiques, ils étaient obligés d'utiliser des plats en terre cuite au lieu de l’or et de l’argent, et des bijoux en argent - plaque (plaqué doublé français). Dans les couches moyennes de la société, les gens ont commencé à utiliser des produits appelés "simili-luxe" (similaire au luxe) - substituts, listes de bagatage en alliages bon marché.

Au XVIe siècle, de fausses perles étaient fabriquées à Venise avec des perles de verre remplies de cire de l'intérieur. Plus tard, a utilisé une essence spéciale (essence d’orient). En 1730, un chimiste et joaillier allemand Joseph Strass de Strasbourg installe à Paris la production de faux diamants en verre avec un indice de réfraction relativement élevé des rayons lumineux grâce à un mélange d'alumine, de chaux et d'oxyde de sodium. En 1758, il améliore la méthode de fabrication d'un alliage de verre de silicium, de fer et d'oxydes d'aluminium, ainsi que de chaux et de soude. Ces "diamants" se prêtent bien à la facettage et au broyage. Ils ont été nommés d'après le créateur: les strass. Strass a collaboré avec le célèbre joaillier parisien Georg Michael Bapst.

Le chimiste français Auguste Victor Louis Verneuil dans les années 1870 a établi le processus de fabrication de pierres précieuses synthétiques. En 1902, il ouvre le procédé de «synthèse de flamme», le procédé dit de Verney, qui jusqu'à présent était utilisé comme un outil peu coûteux pour la fabrication de corindon artificiel, de rubis et de saphirs. Depuis 1742, le maître de Bohême Joseph Riedl a également mené des expériences sur l'imitation de pierres précieuses avec du verre coloré. À l'usine de Riedl dans la ville de Polubny (République tchèque), des variétés de verre de couleur opale ont été fabriquées, du nom de sa femme Anna: annagelb ("Anna jaune") et annagryun ("Anna verte"). Par la suite, la production de bijoux en verre s'est concentrée dans la ville de Jablonec, au nord de la République tchèque, et au début du XXe siècle, les noms de «bijoux» ou «composite» ont été attribués à ces produits.

C'est une extension de l'ancien système de carats qui dénote la pureté de l’or par des fractions de 24, comme "18 carats" pour un alliage avec 75% (18 parties pour 24) d’or pur en masse. La finesse millésimale est généralement arrondie à un nombre à trois chiffres, en particulier lorsqu'il est utilisé comme poinçon, et la finesse peut légèrement varier des versions traditionnelles de pureté. Voici les finesses millésimales les plus courantes utilisées pour les métaux précieux et les termes les plus courants qui leur sont associés. Le carat (abr. Kt ou C) est une unité de mesure de la finesse de l’or. Le terme est dérivé du carat métrique qui est encore utilisé aujourd'hui pour les pierres précieuses. Depuis la fin de l'Antiquité, la teneur en or des pièces a été mesurée en termes de fractions de masse d'une pièce attribuées à l’or. La pièce la plus précieuse, le solidus, avait une pureté de près de 24 carats. La masse et la valeur d'une kération étaient de 1⁄24 de solidus, donc le nombre de Keratia Gold qui composait la pièce lui a également donné sa finesse.