APS change

Achat Vente Or depuis 1992

INFORMATION COVID-19

En raison de la COVID-19 les horaires d'ouvertures de nos agences risquent d'être perturbés et modifiés.

Merci de nous contacter par téléphone pour toute information.


RACHAT DE BIJOUX EN OR à Buc

RACHAT DE BIJOUX EN OR À BUC

RACHAT DE BIJOUX EN OR à Buc

Une pièce en or ou pièce d'or est une pièce de monnaie composée partiellement ou entièrement d'or. L’or a été utilisé pour les pièces pratiquement depuis l'invention de la monnaie, notamment en raison de la valeur intrinsèque de ce métal. De nos jours, les pièces d'or sont destinées au marché des collectionneurs ou à des placements financiers de long terme. L’or a été utilisé comme monnaie pour plusieurs raisons : il est fongible et avec un faible écart entre le prix d'achat et de vente. L’or est également facilement transportable, car il a une grande valeur par rapport à son poids et par rapport à d'autres commodités comme l’argent. L’or peut être divisé en unités plus petites, sans détruire sa valeur, et est rare. En outre, il peut être fondu en lingots et refrappé pour rénover de vieilles pièces. La densité de l’or est plus élevée que celle de la plupart des autres métaux, ce qui complique les possibilités de contrefaçon. Hérodote mentionne, vers 430 av. J.-C., les Lydiens comme « Le premier peuple dont nous savons qu’il frappa des pièces d’or et d’argent ». En effet, entre 610 - 560 av. J.-C., une nouvelle forme de monnaie lydienne fait son apparition sous le règne du roi Alyatte II. À l’aide d’un marteau et d’un poinçon, on enfonçait le métal dans la matrice inférieure, si bien que le dessin apparaissait en relief. Le poinçon lui-même laissait au revers une marque très profonde1. Toutefois, dans l’électrum, les proportions d’argent et d’or n’étaient pas fixes, la valeur intrinsèque de chaque pièce pouvait varier considérablement. La monnaie d’électrum ne pouvait donc pas être aisément acceptée en dehors de la région même où elle était produite. C’est pourquoi elle fut rapidement abandonnée au bénéfice de l’or pur. Selon le consensus scientifique en vigueur, les premières émissions de pièces d’or de masse (il s'agit d’électrum, un mélange naturel d’or et d’argent) firent leur apparition en Anatolie, sous le règne de Crésus, dernier roi de Lydie (environ 560-547 av. J.-C.) bien que la Chronique de Paros mentionne Pheidon d’Argos. Ces pièces se sont progressivement répandues en dehors du palais afin de servir dans les transactions particulières et ont permis le développement du commerce de détail.

En bijouterie, le carat (abrégé « ct » en français, certains bijoutiers le notent « k » ou « kt » à l'instar de l'usage allemand ou anglo-saxon) est une mesure de pureté de métaux précieux tels que l’or. Dans ce contexte, un carat représente 1⁄24 de la masse totale d'un alliage (à ne pas confondre avec le carat des joailliers). Par exemple, de l’or à 15 carats signifie que dans 24 g d'alliage, on trouve 15 g d'or pur. De l’or 24 carats est de l’or pur. En juillet 2002, une pièce d’or Double Eagle de 20 $ datée de 1933 s’est vendue pour un montant record de 7 590 020 $ chez Sotheby’s, ce qui en fait de loin la pièce la plus précieuse jamais vendue à ce jour. Au début de 1933, plus de 445 000 pièces Double Eagle ont été frappées par la Monnaie des États-Unis, mais la plupart d’entre elles ont été cédées et fondues à la suite du décret exécutif 6102. Seules quelques pièces ont survécu. En 2007, la Monnaie royale canadienne a produit une pièce d’or de 100 kg d’une valeur nominale de 1 000 000 $, bien que la teneur en or ait une valeur de plus de 2 millions de dollars à l’époque. La pièce mesure 50 cm de diamètre et mesure 3 cm d’épaisseur. Il s’agissait d’une mesure unique visant à promouvoir une nouvelle ligne de pièces de monnaie Canadian Gold Maple Leaf. Le 4 octobre 2007, David Albanese (président d’Albanese Rare Coins) a déclaré qu’une pièce d’aigle datée de 10 $ (faite pour le président Andrew Jackson en cadeau diplomatique) a été vendue à un collectionneur privé anonyme pour 5 millions de dollars. En 2012, la Monnaie royale canadienne a produit la première pièce d’or au monde avec un diamant de 0,11 à 0,14 ct. La pièce du jubilé de diamant de la Reine a été fabriquée en or pur à 99,999 % d’une valeur nominale de 300 $.

Buc est une commune pour acheter des bijoux en or française du département des Yvelines, dans la région Île-de-France. Ses habitants sont appelés les Bucois. La commune se situe à 21 km au sud-ouest de Paris. Le vieux village et une partie de la ville se trouve dans la vallée de la Bièvre à une altitude de 100 m environ. La plupart des quartiers résidentiels se trouve sur le plateau de Saclay quelque 50 m plus haut. Les communes limitrophes en sont Versailles au nord, Jouy-en-Josas au nord-est, Les Loges-en-Josas au sud-est, Toussus-le-Noble au sud, Châteaufort à l'extrême sud-ouest sur environ 400 mètres et Guyancourt à l'ouest. La commune est traversée selon un axe nord-sud par la route départementale 938 (Versailles - Saint-Rémy-lès-Chevreuse). Au plan ferroviaire, les stations SNCF les plus proches sont la gare de Versailles-Chantiers et la gare de Petit Jouy - Les Loges. La commune est desservie par les lignes 39.37A, 39.37AB, 39.37B, 39.37C, 39.37D, 39.37E, 39.37F, 39.37G, 39.37H, 50, 260, 261, 262, 263, 264 et 307 de la société de transport SAVAC, par les lignes I-LFA, L, L-JLB et L-LFA du réseau de bus Phébus, par les lignes 449 et 456 du réseau de bus Sqybus, par la ligne 10 du réseau de bus Mobicaps et par la ligne FA de la société de transport STAVO. Le nom de la localité est attesté sous les formes Buscum en 11521, de Busco en 11592, Buccum entre 1223 et 1352, Bucum entre 1458 et 1470, Buc au xvie siècle. Le nom de Buc est issu du germanique *busku variante de bosc (fourré) au sens de « terrain couvert de fourrés, de buissons ». Territoire rattaché au domaine de Versailles en 1660 et fréquenté par Louis XIV lors de ses parties de chasse.

1684-1686 : travaux de construction de l'aqueduc de Buc. 1880 : construction du fort du Haut-Buc

25 juillet 1909 : installation de Louis Blériot sur 200 hectares ; il implante son aérodrome privé et, en 1913, une école de pilotage.

Église Saint-Jean-Baptiste : église construite en pierre meulière à partir du xiie siècle, agrandie en 1994. La nef est de style gothique, le clocher de style roman. Dans le clocher, la cloche, fondue et bénie en 1775 et baptisée Louise Auguste Adélaïde par son parrain Louis XVI, est classée monument historique.

Aqueduc de Buc : construit par Louvois en 1686 pour alimenter le parc du château de Versailles à partir des étangs de Saclay, il comporte 19 arches en pierre meulière, hautes de 21 m, et mesure 580 m de long. Désaffecté, il fut classé monument historique en 1952.

Château du Haut-Buc : le château ancien était inclus dans le grand parc de Versailles et servit à Louis XIV pour héberger l'un de ses enfants naturels, le comte de Toulouse et duc de Penthièvre, Louis-Alexandre de Bourbon qui emménagea ensuite au Pavillon des Eaux à Louveciennes. Il fut détruit en 1740 sur ordre de Louis XV. Le château actuel, propriété de la commune, a été construit sur l'emplacement vers 1864.

Fort du Haut-Buc : il fait partie de la ceinture fortifiée de la capitale. Le fort est actuellement utilisé par les forces de l’ordre pour des entrainements.

Le cœur de Louis Massotte : sur la digue du trou salé, un bas-relief en pierre en forme de cœur évoquant L'as de cœur des Établissements Louis Blériot marque le sol pour signaler l'endroit où le pilote Louis Massotte s'est écrasé le 15 juin 1937.

Dans le bois des Gonards près de l'aqueduc, le 1er chêne de Louis XIV, âgé probablement de plus de 500 ans, a survécu à la tempête de 1999. Il s'est écroulé de vieillesse dans la dernière semaine de l'année 2004. Le second chêne est toujours debout est visible sur le chemin menant à l'étang de la Geneste.

Bijouterie en Île-de-France pour racheter l’or

Rachat ou vente d’or dans le Département des Yvelines

Rachat de bijoux en or à Versailles

Intercommunalité       Communauté d'agglomération Versailles Grand Parc

Maire

Mandat           Stéphane Grasset

2020-2026

Code postal    78530

Code commune          78117

Démographie

Gentilé            Bucois

Population

municipale      5 821 hab. (2017 en augmentation de 6,57 % par rapport à 2012)

Densité           721 hab./km2

Géographie

Coordonnées  48° 46′ 25″ nord, 2° 07′ 39″ est

Altitude          Min. 97 m

Max. 176 m

Superficie       8,07 km2

Élections

Départementales         Canton de Versailles-2

Législatives     Deuxième circonscription